Chronique littéraire·Les coups de coeur ❣

Chronique littéraire : Cul-de-sac / piège nuptial

Résumé : 

Tout quitter pour le bout du monde ? Non : quitter le bout du monde à tout prix !
Quelques règles élémentaires de survie dans le bush australien :
1) Ne jamais conduire en pleine nuit sur une route déserte : un kangourou se ferait une joie de défoncer votre pare-chocs.
2) Ne jamais céder aux charmes d’une auto-stoppeuse du cru.
3) Et ne jamais se laisser droguer, enlever et épouser par ladite autochtone.
Dans son village, en effet, le divorce n’est pas autorisé. Mais le nombre de veuves y est impressionnant…

Mon avis :

C’est le premier ouvrage de Douglas Kennedy que j’ai lu. Ma meilleure amie n’arrêtait pas de me le conseiller mais je n’y avais jamais réellement prêté attention. Je suis tombée sur ce livre au CDI de mon lycée par hasard et la couverture avait l’air pas mal. Je n’ai même pas pris le temps de lire ce qui était écrit à la quatrième couverture avant de commencer ma lecture.

Je peux vous affirmer que c’est l’un des meilleurs livres sur lesquels je suis tombée, si ce n’est pas le meilleur. Je ne pouvais vraiment pas le lâcher une fois qu’il était entre mes mains. On s’attache rapidement au personnage principal, Nick, et on veut en savoir plus sur lui. Plus j’avançais dans ma lecture et plus je l’appréciais.

D’après moi, Douglas Kennedy a réussi à écrire un ouvrage extrêmement réaliste pour la simple et bonne raison que j’ai ressenti la peur et l’enfermement que ressentait Nick tout en lisant ces lignes. Je stressais pour lui et me mettais à sa place, au beau milieux de nul part, forcé à rester. C’était un mini régime totalitaire au Wollanup.

Je me suis attachée à Nick mais pour ce qui est de Angie, je l’ai détestée du plus profond de moi-même. Et bien évidement, j’ai détesté toute sa famille (spécialement Daddy) à part Krystal. J’ai vraiment accroché sur ce personnage-là, c’était la seule fille « aux bonnes intentions » de leur mini communauté. J’ai donc fangirlé sur Krystal et Nick dès le départ, quand il l’a connue à son arrivée.

Passons donc à la plume de l’auteur et à la description. Pour ce qui est de sa plume, je n’ai vraiment rien à dire ! Il écrit merveilleusement bien tout en gardant une plume moderne. Je ne saurais pas trop vous expliquer cela en profondeur mais il écrit d’une façon à nous attacher à l’histoire et aux personnages. Ensuite, pour ce qui est de la description : Je ne vous cacherai pas que j’étais dégoûtée à mainte reprises quand l’auteur s’était mis à décrire le Wollanup, leur mode de vie et leurs pratiques quotidiennes. Rien qu’à imaginer un endroit pareil, je me tordais. Seulement, ça m’a fait ressentir de l’empathie pour ce pauvre petit Nick.

Conclusion :

Gros coup de coeur ! Douglas Kennedy m’a charmée dès ma première lecture, chapeau ! Je vous le conseille vivement. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s